Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 avril 2012

Jeu n° 20

POISSON D'AVRIL


Ce n'est pas compliqué, j'ai glissé un poisson, à vous de le découvrir ?...

 

- J'aime mon chien, Dalton

- Je mange 1/2 tablette de chocolat (noir) par jour

- Ma ville préférée est Venise

- J'ai eu plus de 10 Peugeot comme voiture

- J'ai vaincu : Ventoux, Galibier et L'Alpe d'Huez

- Je suis née dans le Calvados (14)

- Je vais voter Hollande

- J'ai gravi le Mont-Blanc du Tacul (4248m)

- J'ai habité en Ouzbékistan

- J'ai 35 ans de mariage


Alors, votre choix ?...

dimanche, 19 juin 2011

Mariage

De mon ami médecin

 

Afin de respecter leur anonymat

je vous ai fait quelques photos insolites...

Profitez !!!...

vendredi, 29 avril 2011

Arrêtez

 J'en peux plus !!!

La journée se termine, c'est pas trop tôt...


Depuis ce matin, à la radio, à la télé, dans les journaux, c'est l'hystérie totale pour le mariage du siècle en Angleterre !

Mais vous pouvez pas savoir à quel point je m'en contre-fous de ses "pauvres" ploucs avec leur fric et leur carrosse. Ils ont encore du chemin à faire !... Je sais pas si ils s'en sont rendu compte, mais on n'est plus au 16è ou 17è siècle !

Et mon patron qui me dit tout à l'heure : "Vous avez regardez le mariage ?" Euhhh non, je suis allée courir... Là, j'ai perdu ma prime !...

Alors finalement, je vais suivre les bons conseils de JEGOUN

Jegoun.jpg

A la place de la bière, ce sera

Limoncetta.jpg

Et pour le reste, j'ai trouvé chez Numéricable...

Numericable.jpg

 BONNE NUIT À TOUS...

mercredi, 17 juin 2009

Etude

LE PIRE DU MEILLEUR

Juin. Des mariages. Des engagements <<pour le meilleur et pour le pire>>. Des meilleurs qui peuvent se tranformer en pire ! C'est ce que prédisent aux jeunes époux des médecins californiens. Mariez-vous, expliquent-ils, et vous aurez deux fois plus de risque de devenir obèses. En revanche, si vous décidez de ne conserver qu'une <<relation romantique>> chacun chez soi, Mesdames, vous n'aurez que 63% de sur-risque d'obésité. Quant à vous, Messieurs, vous conserverez votre allure svelte.

Et c'est ici que s'explique le pire du meilleur. La vie commune (maritale ou non) fournit parmi les bons moments le partage des repas, la préparation de petits plats... un peu copieux, les restaurants. Ce peut être aussi des soirées, blottis dans un canapé devant la télé ou un DVD... au lieu de faire du sport. Et puis, chacun se moule dans les habitudes alimentaires et physiques de l'autre. En sachant, constatent les médecins américains, que le risque d'obésité d'un membre de la famille influe fâcheusement sur les autres.

La solution ? Avant ce cap des 2 ans de vie commune, chacun devrait imposer ses bonnes habitudes et non adopter celles de l'autre.

Au fait, le mariage réduit le tabagisme et prolonge l'espérance de vie. Les arguments sont exposés, à chacun de choisir. (Quotidien du médecin n° 8590)

32 ans de mariage, toujours le même poids...

Je tiens le cap !!!!

lundi, 15 septembre 2008

Mariage

Retour de mes articles médicaux...

UN  MARIAGE

"L'union a été célébrée dimanche dernier. Giovanna et Enzo se sont dit << oui >> en présence de leur fils, de 2 témoins et d'un représentant de la mairie. "C'est un rêve, une expérience qui n'appartient qu'à nous 2 et à personne d'autre", a commenté le nouvel époux.

Un mariage pas tout à fait comme les autres puisqu'il a eu lieu dans le service de réanimation de l'hôpital de Padoue, en Italie. Victime d'une hépatite au stade terminal, Giovanna, 50 ans, était plongée depuis juillet dans un coma artificiel, afin de ne pas souffrir. Mais, avant de se voir administrer les médicaments, elle avait demandé "à être réveillée" pour pouvoir se marier.

Il a fallu surmonter quelques difficultés bureaucratiques, les invités ont dû enfiler des vêtements stériles et des masques. Et, Giovanna a dû supporter fatigue et douleur pour vivre ces quelques minutes ressemblant au bonheur. "Elle ne se réveillera plus à présent, mais sa vie consciente s'est conclue dans un éclair de joie, un bonheur qu'aucun mal cruel ne pourra lui enlever", a expliqué au journal "La Républica" un des praticiens présents.

Cette histoire juste pour parler, à propos de la fin de vie, d'autre chose que de l'euthanasie et montrer, s'il en était besoin, que les médecins ont a voir aussi, jusqu'à l'approche de la mort, avec le bonheur".

(Quotidien du médecin n° 8417)

Imprégniez-vous de cet article, car le prochain....